Menu Crédit consommation

Un début de ralentissement sur le marché automobile américain

Voitures américaines

Après sept années de croissance continue sur le marché automobile américain, les constructeurs ont connu une première baisse de leurs ventes. En Bourse, leurs titres ont accusé un repli moyen de 4 %. De plus, le nombre d’acheteurs de véhicules neufs est très faible, alors que le volume de crédits autos impayés explose.

Baisse des ventes pour les constructeurs automobiles

Entre avril 2016 et avril 2017, les ventes de Fiat Chrysler Automobiles ont chuté de 6,6 %, tandis que GM et Ford enregistrent respectivement une diminution de 5,8 % et 7,2 %. Chez ce dernier, la progression de 1,2 % des ventes de VUS n’a pas suffi à compenser les 21 % de baisse subie par les autres divisions.

Pour GM, numéro 3 mondial de la construction auto aussi, les VUS ont permis de limiter la casse pour les marques Buick (+17 %) et Cadillac (+9,5 %). En revanche, Chevrolet et GMC tombent de 10,4 % et 0,3 %. Les camionnettes du groupe ont été peu demandées, pénalisées par les prix plus compétitifs des concurrents.

L’arrêt de production des berlines 200 n’a pas été sans effet chez Chrysler, dont les ventes reculent de 3,3 %, un peu plus que Dodge et ses -2,6 %. Même Jeep, pourtant meilleur vendeur, réalise -16,5 %. La marque Ram tire son épingle du jeu avec une performance de +5,3 %.

Seulement 5 % d’acheteurs de véhicules neufs

Bloomberg, qui rapporte les propos de Steven Szakaly, économiste en chef de l’Association nationale des concessionnaires automobiles aux États-Unis, seulement 5 % de la population américaine achète des voitures neuves auprès des concessionnaires malgré son intérêt pour les véhicules personnels. Ces évolutions négatives pour les grands acteurs du marché se ressentent en Bourse. Ford et FCA perdent 4 % et 4,4 %, contre -2,9 % pour GM. Le repli est plus modéré chez Tesla, à -0,5 %.

Au Canada, les ventes se portent légèrement mieux. En avril, GM, toutes marques confondues, a amélioré ses ventes de 16 %, atteignant un record depuis 2008. Cependant, pour les économistes, le ralentissement anticipé se confirme et devrait s’accélérer au cours des mois suivants.

Visiblement, les rabais importants accordés et les conditions de crédit favorables ne suffisent plus à maintenir le dynamisme de l’activité.

Important D’ailleurs, les défauts de remboursement de prêts auto se multiplient de manière inquiétante à l’heure actuelle.

Archives

Crédit conso
Réponse de principe immédiate

Auto, travaux, prêt personnel... En quelques minutes, comparez les offres de crédit.

Comparez les offres de crédit, quelques minutes suffisent
Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top