Menu Crédit consommation

Le délai de rétractation pénalise les sociétés spécialisées face aux banques

Calendrier pour paiement

Au Maroc, la mise en place du délai de rétractation en matière de crédit à la consommation réduit la réactivité des sociétés de financement. Dans l’impossibilité de mettre en avant le déblocage rapide de la somme demandée, elles perdent un avantage concurrentiel majeur par rapport aux banques. Pour attirer les emprunteurs pressés, ces dernières jouent sur le découvert, qu’elles peuvent accorder avec moins de formalités.

Le délai de rétraction retarde les sociétés de crédit

Depuis un peu plus d’un an, le délai de rétractation est en vigueur. Il accorde au souscripteur d’un prêt personnel sept jours de réflexion à partir de la date d’acceptation de l’offre préalable de crédit qui lui a été remise.

ImportantDurant cette période, l’emprunteur peut revenir sur son engagement sans avoir à motiver sa décision, et sans que l’établissement de prêt puisse lui facturer des pénalités.

Cette disposition contraint les sociétés de crédit à la consommation à attendre que le délai soit expiré pour la mise à disposition des fonds. Elles n’ont pu la possibilité de se prévaloir de la rapidité d’octroi des fonds. Les banques en profitent pour reprendre de l’avance, ayant des solutions alternatives de financement à proposer et étant par conséquent en mesure d’apporter plus rapidement une réponse aux besoins des consommateurs.

Le découvert bancaire répond aux attendes des plus pressés

Le découvert bancaire est en progression, avec un encours de 4,5 milliards de DH en fin d’année dernière. Mais plus coûteux et impliquant des montants moins élevés, il ne risque guère de prendre la place du prêt personnel, qui pèse 50 milliards.

Le découvert s’adresse donc principalement aux clients qui accordent une importance particulière à la vitesse d’accès au financement, et est ainsi intégré à la plupart des packs bancaires. Pour un forfait mensuel inférieur à 100 DH, de nombreuses banques autorisent un dépassement de solde équivalent à 80 % au moins du salaire du client.

Pour en bénéficier, il suffit que le compte soit actif depuis au moins 6 mois et que les revenus de son titulaire y soient domiciliés.

Avec des conditions aussi souples, les sociétés spécialisées auront fort à faire pour reprendre des acteurs bancaires des parts sur les 52 % qu’ils détiennent actuellement sur ce secteur.

Archives

Crédit conso
Réponse de principe immédiate

Auto, travaux, prêt personnel... En quelques minutes, comparez les offres de crédit.

Comparez les offres de crédit, quelques minutes suffisent
Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top