Menu Crédit consommation

Succès intact des cartes de paiement en France

 Cartes bleu

Malgré l’essor du numérique, le succès des cartes de paiement auprès des consommateurs français ne se dément pas. En janvier 2016, une enquête menée par TNS Sofres estime à 133 millions et 52 millions respectivement le nombre de cartes de fidélité et de cartes bancaires ou de magasin mises en circulation.

188 millions de cartes en circulation

D’après ce baromètre biennal publié par l’Échangeur by BNP Paris Personnal Finance, 94 % des sondés détiennent jusqu’à 7 cartes, 85 % disposent d’au moins une carte financière, tandis que 77 % possèdent une carte magasin.

Les Français sont particulièrement férus des cartes de fidélité, qui offrent promotions exclusives, réductions spéciales ou donnent accès à des ventes privées, bénéficient d’un taux de recommandation de 83 % et décrochent une note de 8,2/10. En comparaison, les cartes de fidélité « pures » n’obtiennent sur les deux indicateurs que 78 % et 7,5/10.

L’attachement des consommateurs se renforce avec la richesse des services proposés par l’enseigne, tels que les moyens de paiement, les programmes d’avantages, etc.

Recul des cartes de crédit de consommation renouvelable

Un seul type de carte est en repli : celle de crédit renouvelable. Les 12 millions de cartes de paiement de magasin se sont ainsi réduits depuis 2010, la baisse s’établissant à 29 % en 2016. Le rythme de distribution a cependant ralenti après le durcissement de la réglementation.

En effet, pour limiter les dérives liées à ce produit, et les délais de remboursement excessifs des prêts, la loi Hamon de 2014 impose la suspension automatique des comptes correspondant à ces cartes après une année d’inactivité.

Par ailleurs, ces cartes ont été fortement critiquées pour leur rôle dans l’augmentation du nombre de ménages surendettés à travers le pays. Pour rappel, le crédit renouvelable (type de crédit à la consommation) également connu sous le terme crédit revolving, consiste en une réserve d’argent normalement assortie d’un plafond fixé contractuellement, mais que les emprunteurs peuvent pourtant dépasser, déséquilibrant leur budget.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top