Menu Crédit consommation

De quelles aides à la rénovation les propriétaires peuvent-ils jouir en 2017 ?

Rénovation maison

Les aides à la rénovation ne connaîtront pas de grands changements pour 2017. Les travaux d’amélioration coûteront moins chers aux particuliers.

Tous les ans, le gouvernement français consacre un montant aux alentours de 1,4 milliard d’euros en faveur du crédit d’impôt transition énergétique. 2017 ne sera pas une exception, car ce montant sera maintenu jusqu’en fin décembre.

Il est, en outre, à rappeler que le CITE a une part de 30% dans la totalité du montant destiné aux travaux de rénovation, et que les équipements concernés par cette aide doivent obligatoirement répondre à des critères d’éligibilité et de performance par rapport au dispositif du crédit d’impôt.

Les aides à la rénovation : un appui pour les particuliers

Le crédit d’impôt concerne une certaine liste d’équipements destinés à la rénovation d’une propriété. Dans cette liste figurent :

  • les équipements et les matériaux destinés à la mise en place d’une isolation,
  • les appareils qui permettent de contrôler le système de chauffage,
  • les équipements fonctionnant par le biais d'une énergie renouvelable,
  • les pompes qui permettent de fournir de la chaleur ou de réchauffer de l’eau des sanitaires, excluant les pompes à air,
  • les matériels de raccordement utilisés pour la mise en réseau de la chaleur, dont le fonctionnement est assuré par une énergie renouvelable,
  • les chaudières à micro-cogénération gaz,
  • en cas de copropriété, les équipements qui permettre de déterminer les frais individuels de chauffage
  • les matériaux qui servent à protéger les parois vitrées ou opaques contre les rayons du soleil,
  • les appareils d’optimisation de la ventilation naturelle,
  • et le circuit de charge pour les véhicules électriques.

Le crédit d’impôt peut se cumuler avec l’éco-prêt à taux zéro

Afin de financer les travaux de rénovation énergétique qu’ils prévoient d’effectuer dans leur résidence, les propriétaires peuvent demander un éco PTZ, qui est un crédit à rembourser sans qu’aucun taux d’intérêt n’y soit appliqué.

Sans conditions de ressource, il est dorénavant possible de cumuler ce type de prêt avec le crédit d’impôt à 30%. En optant pour cette alternative, le propriétaire peut se faire indemniser ses travaux à hauteur de 30.000 euros.

Et afin de permettre ces propriétaires de mener à bien leurs projets, l’Agence Nationale pour l’Habitat consacre un budget de 823 millions d’euros pour la rénovation de 127.000 propriétés. Parmi elles, 100.000 habitations jouiront d’une indemnisation par rapport aux travaux de rénovation énergétique.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top