Menu Crédit consommation

Par manque de budget, 78 % des propriétaires renoncent aux travaux de rénovation énergétique

 Travaux maison

Faute de moyens financiers suffisants, la grande majorité des propriétaires sont contraints de remettre à plus tard la rénovation énergétique de leur logement. Pourtant, ils sont pleinement conscients de la nécessité de rendre leur résidence écologique.

Le coût : principal frein aux travaux de rénovation

« 60% des propriétaires interrogés sont convaincus de la nécessité d’améliorer la performance énergétique de leur logement », explique le PAP qui vient de réaliser un sondage sur les freins et les motivations des ménages à se lancer dans des travaux de rénovation énergétique.

Pourtant, selon cette même étude, de nombreux ménages hésitent encore à sauter le pas. La première raison citée est le manque de budget (78 %).

En moyenne, le coût de tels travaux tourne autour de 40 000 euros pour un agrandissement, 10 000 euros pour la rénovation d’une salle de bain ou d’une cuisine et de 4 456 euros pour de petits chantiers.

Viennent ensuite « les désagréments occasionnés par ces travaux » (49 %) et « le manque de compétences pour effectuer soi-même ces travaux » (47 %).

Pourtant, le coût ne doit pas être un obstacle puisque les ménages peuvent souscrire un prêt travaux, ce qui paraît une bonne idée dans le contexte de taux bas actuel, alors que différentes aides existent pour alléger la note, rappelle le PAP.

La rénovation énergétique est devenue une préoccupation majeure pour les Français et de nombreuses aides sont disponibles pour les aider. La volonté politique de l’État a toujours été d’encourager la rénovation, avec l’introduction de nouvelles obligations pour les propriétaires. Toutefois, le particulier ne semble pas suffisamment informé de l’existence de ces aides et a souvent des difficultés à choisir les prestataires qui réaliseront des travaux de qualité

Pascal Tournier, commissaire général du Salon de la Rénovation, qui se tiendra du 27 au 30 janvier à Paris.

Une priorité pour les Français

Malgré tout, l’étude révèle que « 40 % des ménages sondés se déclarent être prêts à engager des travaux de rénovation en 2017, dont la majorité sont des seniors (61 %) ». Un choix motivé par le besoin de « réduire leur consommation d’énergie » (60 %).

Cette étude révèle toutefois des disparités régionales. En Île-de-France, seulement 20 % de propriétaires envisagent de rénover leur logement, alors que ce taux grimpe à 32 % dans le Nord-Ouest et 33 % le Nord-Est.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top