Menu Crédit consommation

Forte croissance de la consommation collaborative en France

Hausse de la consommation en France

Dans un contexte économique tendu marqué notamment par un pouvoir d’achat en baisse, les Français recourent massivement à la consommation collaborative. Grâce à ce système d’achat/vente de biens et de services qui remplace l’acquisition systématique de neuf, les particuliers « gagnent » annuellement près de 495 euros.

Popularité croissante des modes de consommation collaboratifs

Cette conclusion est tirée d’un sondage réalisé par CSA pour Cofidis, spécialiste du crédit à la consommation. D’une part, en modifiant leurs habitudes, les consommateurs réduisent leurs dépenses de 257 euros. De l’autre, certaines activités peuvent générer des revenus complémentaires précieux.

Citons entre autres la location de logement ou la revente de leurs affaires, devenus très courants, qui rapportent environ 238 euros par an. Le covoiturage aussi connaît un franc succès, avec 33 % de personnes y ayant déjà eu recours.

Mais le système le plus populaire est l’achat d’occasion et la revente d’objets personnels sur Internet ou dans un vide-grenier, pratiqués respectivement par 76 % et 71 % des sondés et en progression de 8 % sur un an.

L’achat groupé, auquel 45 % d’entre eux ont déjà eu recours au moins une fois, a pour sa part enregistré une hausse de 13 %. Seul le troc reste peu utilisé (3 % des répondants) tandis que le VTC est considéré comme un service essentiellement « francilien ».

Un phénomène généralisé aux motivations principalement pécuniaires

L’économie collaborative est devenue l’affaire de tous en France. 95 % de la population a déjà au moins une fois fait du covoiturage, loué un logement sur les plateformes telles qu’Airbnb ou vendu un objet en ligne. 62 % disent même le faire fréquemment et 80 % font louer ou vendent leurs biens à d’autres individus.

Les deux principales motivations des Français à adopter ces nouveaux modes de consommation sont la perspective de faire des économies (87 %) et celle de gagner un peu d’argent (76 %). Néanmoins, 41 % des participants à l’étude ont mentionné le souhait de se sentir utile, de créer du lien social, comme c’est le cas du covoiturage.

Si l’économie collaborative séduit toutes les catégories de personnes, les jeunes et les CSP+ sont les plus investis dans l’économie collaborative, ce qui leur permet d’engranger davantage.

Chez les jeunes de 25-34 ans, plus connectés, les économies annuelles s’élèvent à 613 euros, et elles atteignent même 686 euros chez les cadres et professions. Le troc et la revente de biens sont en revanche plus répandus au sein des catégories sociales moins favorisées.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top