Menu Crédit consommation

Les dépenses publiques brésiliennes gelées pour les vingt prochaines années

Dépenses publiques au Brésil

Face à l’énorme déficit budgétaire et au marasme économique, le président brésilien Michel Temer a pris le taureau par les cornes et a fait voter par le Sénat un amendement pour limiter les dépenses publiques sur une vingtaine d’années.

Une mesure disciplinaire drastique, mais nécessaire

L’envolée du montant de la dette publique et les déficits enregistrés par l’État brésilien ont porté un sérieux coup à la cote de confiance du pays. Ainsi, trois organismes de crédit « de référence » ont rétrogradé le Brésil dans la catégorie « haut risque », en ce qui concerne les investissements.

Cette décision de procéder à un plafonnement des dépenses publiques a pour principal objectif de relancer l’économie agonisante du pays et représente l’une des meilleures qui aient été prises par Michel Temer.

Appliqué par d’autres pays, notamment par la Suisse et Hong-Kong, le système a donné des résultats satisfaisants sans porter préjudice aux services publics de base. L’éducation et la santé ont d’ailleurs été les principales problématiques soulevées par les opposants au projet.

Or, si le budget fédéral est le premier à en faire l’objet à partir de cette année, les charges d’éducation et de santé ne seront bloquées qu’en 2018.

Un vote qui a surpris plus d’un spécialiste

L’amendement a été adopté à 53 voix contre 16 au Sénat et par une majorité à la Chambre des députés. Les résultats du vote ont évidemment été une grosse surprise pour bon nombre d’économistes et d’analystes, notamment la résignation des politiques à se « serrer la ceinture » pour le bien du pays. Toutefois, compte tenu de l’état des finances du Brésil, il semble qu’ils aient fait le meilleur choix.

Quoi qu’il en soit, si cette mesure porte ses fruits, la confiance des investisseurs devrait peu à peu se rétablir.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top