Menu Crédit consommation

Acheter une voiture neuve devient plus difficile pour les particuliers

 Achat voiture neuve

Avec une hausse de 4,5% à 24.300 euros sur le prix moyen, les particuliers ont davantage du mal à devenir propriétaires d’une voiture neuve en 2016.

Des tarifs qui s’affichent dans le livre des records ! Les augmentations constatées au niveau des tarifs des véhicules neufs ont surtout été occasionnées par l’apparition des nouvelles normes qui se sont avérées plutôt nombreuses.

Cela a été, d’un autre côté, appuyé par une « course à la technologie » entre les divers constructeurs. Aujourd’hui, la voiture neuve devient ainsi un luxe que de moins en moins de particuliers peuvent s’offrir ; car même après avoir été assujetti à des remises, le prix réel d’un tel article payé en concession dépasse toujours les plus hauts points qui n’ont jamais été enregistrés jusqu’alors.

Des hausses de plus en plus conséquentes

Un constructeur automobile a communiqué des données confidentielles, selon lesquelles les tarifs des voitures neuves n’ont cessé grimper ces dernières années. Ces données proviennent de l’enquête réalisée par une entité indépendante, et que celle-ci a été dénommée sous les sigles NCBS ou New Car Buyer Survey.

Dans ce rapport, l’organisme mentionne qu’en France pour l’année 2016, l’achat d’une voiture neuve peut coûter en moyenne 24.300 euros pour un particulier.

Avec un prix pareil, on peut alors constater que les tarifs ont augmenté de 4,5% par rapport à 2015. Ce qui donne une différence nette de « 4.000 euros de plus qu'il y a dix ans et 10.000 euros - non ­corrigés de l'inflation - qu'en 1996 ».

Les voitures de plaisir n’ont pas quitté le marché

Pour certains acquéreurs, les voitures de plaisir constituent encore une option d’achat en dépit de la hausse de 18% sur les modèles prémiums constatée ces dix dernières années. En effet, le bondissement des tarifs pour cette catégorie les a fait atteindre les 42.134 euros.

Pour les plus grandes marques automobiles, telles que : Audi, BMW, Land Rover ou même Mercedes, le maintien des prix n’a pas été trop difficile, de même que la proposition d’option qui rendent le modèle encore plus onéreux. Un industriel d’affirmer que « La hausse du prix moyen du marché reflète aussi leurs gains de parts de marché depuis dix ans ».

En revanche, les marques plus populaires, à l’exemple de Fiat, Citroën, Renault, Peugeot ou Opel, sont plus malmenées par cette hausse exorbitante des prix. Il leur est ainsi plus difficile de convaincre leurs clients d’investir dans de telles marques, étant donné leur moindre valeur.

Avec une hausse de 16% en dix ans sur leurs tarifs, ces marques proposent alors un prix de vente moyen de 22.000 euros. Mais le fait est que, avec une possibilité d’obtention d’un crédit auto, il serait plus intéressant pour les acheteurs de se tourner vers des voitures d’occasion ou des modèles low cost.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top