Menu Crédit consommation

Quelles solutions pour financer les dépenses de fin d’année ?

 Dépenses de Noel

À l’approche des fêtes de fin d’année, les dépenses des ménages augmentent. Or, tous n’ont pas le budget nécessaire pour faire face à ces charges additionnelles. Pour bon nombre d’entre eux, les achats de Noël passent souvent par la souscription d’un prêt à la consommation. Si cette option est rapide et relativement simple, elle n’est pas dépourvue de risques.

Les solutions de financement les plus risquées

Toute l’année, et particulièrement au moment des fêtes, les magasins physiques ou en ligne sont nombreux à proposer un financement pour les produits ou services qu’ils offrent, notamment le paiement en plusieurs fois. Bien que tenante, cette option peut s’avérer assez coûteuse, car elle cache souvent une commission ou un crédit à la consommation.

Il faut donc s’assurer que l’offre commerciale porte bien la mention « sans frais », sinon il vaut mieux s’abstenir.

Quant au découvert bancaire, le danger est encore plus grand. En effet, tout dépassement entraîne le rejet des prélèvements. Outre le paiement de lourdes pénalités, en cas d’incapacité à combler le solde négatif du compte, son titulaire s’expose à un fichage à la Banque de France, avec l’impossibilité d’émettre des chèques et de contracter de nouveaux emprunts.

Pour éviter les grosses mensualités de remboursement pouvant mettre à mal les finances familiales, voire la conduire au surendettement, celle-ci doit établir un budget prévisionnel qu’elle est sûre de pouvoir honorer.

Les types de crédits à la consommation

Pour financer divers achats ou projets, il existe deux principaux types de crédits à la consommation. Pour un montant inférieur à 1 000 €, les organismes prêteurs proposent généralement un crédit revolving ou crédit renouvelable.

Il s’agit d’une réserve d’argent utilisable au gré des besoins de son bénéficiaire. La cagnotte se reconstitue ensuite au gré de ses remboursements. En contrepartie de cette disponibilité permanente des fonds, les taux applicables sont extrêmement élevés, 16 à17% en moyenne.

À partir de 1 000 € empruntés, la banque ou la société de crédit a l’obligation de proposer aussi un crédit amortissable classique en alternative au crédit renouvelable. D’une part, le taux est plus compétitif. D’autre part, la somme à rembourser chaque mois est connue à l’avance, ce qui évite les mauvaises surprises.

Pour un petit montant, l’assurance emprunteur n’est pas nécessaire, d’autant qu’elle peut doubler le montant des échéances à payer.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top