Menu Crédit consommation

Le succès croissant des véhicules électriques auprès des Français

 Chargement voiture électrique

Les Français s’intéressent au monde de l’automobile. C’est ce qui ressort d’une étude réalisée conjointement par Auto Moto et l’institut Harris Interactive. Les véhicules électriques notamment, attirent les conducteurs pour leur côté écologique. Si le public reste assez peu familier de ces « voitures de demain », 41 % des sondés s’attendent à ce qu’elles remplacent les modèles actuels d’ici à 2025.

80 % de Français projettent de changer de voiture d’ici à 2022

Le succès des véhicules électriques est attribué à trois de leurs qualités : innovation (90 %), respect de l’environnement (88 %), confort de conduite (85 %) et coût moindre à l’usage (81 %). Malgré le manque de connaissance de ce type de véhicule, 70 % des personnes interrogées sont disposées à faire un compromis sur l’esthétique au profit de la fonctionnalité.

Les perspectives sont bonnes pour les constructeurs avec 55 % de Français qui prévoient de renouveler leur voiture dans l’année, 23 % dans les deux ans, et autant dans les cinq ans, ce qui porte à 80 % le pourcentage de conducteurs ayant changé de véhicule à l’horizon 2022.

Les cinq critères de choix essentiels sont : le tarif (58 %) pour limiter le coût du prêt auto, l’économie de carburant (55 %) et au 6e rang, le caractère écologique (33 %). Pour qu’un acheteur opte pour un modèle électrique, celui-ci doit offrir une autonomie suffisante (95 %), se recharger rapidement (93 %).

L’accessibilité́ aux bornes de recharge est mentionnée par 94 % des répondants, tandis que les infrastructures, les économies réalisées, la baisse du prix et les aides à l’achat recueillent 92 % de réponses.

Le marché́ du véhicule électrique

9 % seulement des Français déclarent bien connaître les véhicules électriques, contre 30 % qui répondent « assez bien », sachant que les motorisations électrique et hydride ne représentent que 1 % et 4 % respectivement du marché́ français. 41 % des participants à l’enquête sont incapables de citer un modèle, mais les constructeurs leur sont plus familiers : Renault (46 % de réponses), Tesla (11 %), Toyota (10 %).

Ils sont en revanche mieux informés des prix, estimé à 19 719 € (17 600 € en réalité) et dans une moindre mesure, l’autonomie maximale, évaluée à 291 km (200 km en réalité), le temps de charge minimal et le nombre de modèles commercialisés en France. Les souhaits des sondés quant aux performances ne diffèrent guère de l’existant : un prix de 14 215 €, 587 km d’autonomie, 3 heures de temps de charge.

Le diesel n’est plus le carburant préféré́ des Français

Conséquence du scandale du dieselgate et des évolutions réglementaires, le diesel et l’essence se retrouvent à égalité dans le cœur des automobilistes, à 47,92 % et 47,37 % respectivement pour la première moitié de 2017. D’ailleurs, seuls 45 % d’entre eux prévoient encore de choisir ce type de motorisation pour leur prochaine voiture.

En revanche, la cote des véhicules hybrides augmente en recueillant 72 % d’intentions d’achat, et 47 % au cours des deux prochaines années, 90 % des futurs acquéreurs projetant d’en faire leur voiture principale.

En deuxième position viennent les modèles essence, cités par 71 % des sondés. Ils devancent les véhicules électriques (48 % des suffrages), appelés à devenir à moyen terme le véhicule principal de 75 % des participants à l’étude.

33 % des Français projettent de passer « rapidement » aux véhicules de demain

Par simple curiosité́ ou en prévision d’une future acquisition, 40 % des Français disent avoir déjà expérimenté la conduite de ces voitures de demain ou à défaut, d’y avoir embarqué en tant que passager.

32 % ont ainsi testé un modèle hybride, contre 19 % pour les véhicules 100 % électriques et 15 % pour les voitures 100 % électriques en libre-service telles que les Autolib’.

La suppression des véhicules 100 % thermiques envisagée par le gouvernement à l’horizon 2040 devrait encourager davantage de personnes à opter pour une automobile électrique. 33 % des sondés pourraient franchir le pas plus tôt que prévu ; pour 9 %, c’est même une certitude.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top