Menu Crédit consommation

General Motors s’allie avec Lyft pour développer des voitures sans chauffeur

 General Motors

La guerre des voitures autonomes est déclarée. Alors que les rumeurs sur un éventuel rapprochement entre Google et Ford vont de plus belle, General Motors et Lyft ont annoncé un partenariat en vue de développer des voitures sans chauffeur et de lancer un service d’auto-partage. Cette alliance stratégique vise notamment à tenir tête à Uber, qui travaille de son côté sur la voiture du futur.

Lyft lève un milliard de dollars

Lyft, l'un des principaux concurrents d'Uber, vient de réussir une levée de 500 millions de dollars auprès de General Motors. Lors de ce même tour de table, la start-up a également récolté 500 millions de dollars supplémentaires auprès d’un autre groupe d’investisseurs, parmi lesquels le géant chinois du commerce en ligne Alibaba et le service chinois de réservation de taxis et de véhicules avec chauffeur, Didi Kuaidi.

Ces partenariats ressemblent, en quelque sorte, à une opposition mondiale pour concurrencer Uber sur tous les fronts. Ainsi, la jeune pousse est désormais valorisée à 5,5 milliards de dollars. Mais il est clair que dans ce domaine, elle ne joue pas dans la même catégorie qu’Uber, estimée aujourd'hui à plus de 60 milliards de dollars.

GM se lance dans l'auto-partage

La voiture connectée, autonome, sera le moyen de transport de demain. Un partenariat entre GM et Lyft contribuera à mettre rapidement en place cette vision.

Dan Ammann, le président de General Motors.

L’avenir de la mobilité personnelle réside probablement dans les voitures connectées et sans conducteur, l’auto-partage ou encore l’e-bike. Un marché qui ne laisse pas les constructeurs automobiles insensibles. En juin, Ford s’est lancé dans l’auto-partage à travers son programme pilote avec lequel il compte concurrencer Daimler et le groupe français Bolloré.

De son côté, Tesla, le constructeur de véhicules électriques de luxe, annonce l’arrivée de sa voiture connectée sur les routes d’ici deux à cinq ans. Cette nouvelle ne semble pas du tout surprendre. Depuis quelques mois, les véhicules de la marque intègrent la fonction « Autopilot » qui permet de passer en mode pilote automatique.

En outre, les deux groupes vont s’allier pour commercialiser une solution d’auto-partage. Ce service offre aux consommateurs ayant souscrit un prêt auto la possibilité de louer leur véhicule pour de courtes durées afin d’en réduire les frais.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top