Menu Crédit consommation

Même avec une prime, les Français continuent de bouder les voitures électriques

Voiture électrique

Depuis le 1er janvier, une prime de 10 000 € est accordée aux automobilistes qui souhaitent remplacer leur vieux diesel contre une voiture électrique. Si l’idée a de quoi séduire, qu’en est-il réellement ?

La prime de 10 000 € est-elle réellement efficace ?

Lancée le 1er avril 2015 et reconduite en 2016, la prime de 10 000 € pour l’achat d’une voiture électrique, cumulable au bonus écologique, semble très alléchante.

Destiné à financer l’acquisition d’un véhicule « propre », en mettant au rebut votre véhicule diesel, ce bonus est accessible jusqu’au 31 décembre 2016. De plus, vous serez éligible au crédit d’impôt transition énergétique (30 %) si vous procédez à l’installation de bornes de recharge dans votre propriété.

Pourtant, à mieux y regarder, ce dispositif est loin d’être aussi efficace qu’il n’y paraît. Ce n’est même pas une solution réaliste au problème de la pollution.

C’est un coup de com’. On ne réduira pas la pollution dans l’air avec une telle mesure [...] Nous n’avons rien contre les voitures électriques, mais elles restent hors de prix pour les consommateurs modestes.

Daniel Quéro, président de l’association 40 Millions d’automobilistes.

Un luxe inaccessible et peu pratique

La voiture électrique n’est pas à la portée de toutes les bourses. Par exemple, le modèle « propre » de Renault, Zoé, coûte à peu près 20 000 €. Cependant, « un ménage modeste ne peut pas s’offrir ce type de véhicule, bien qu’il reste la possibilité de souscrire un prêt auto », insiste-t-il. Il est adapté à un usage exclusivement urbain et ne convient pas à une famille nombreuse.

Pour partir en vacances sur la Côte d’Azur, il faut prendre deux semaines. Une semaine pour partir et une semaine pour revenir.

Daniel Quéro, président de l’association 40 Millions d’automobilistes.

Pour une autonomie optimale, il faut laisser le véhicule électrique branché une nuit entière. Bien entendu, il est possible de le recharger rapidement, mais vous serez dans ce cas-là obligé de vous arrêter à plusieurs reprises.

Si vous faites un trajet Paris-Lyon en voiture électrique, vous devrez faire halte à une borne tous les 100 kilomètres, pour la recharger pendant 45 minutes.

Daniel Quéro, président de l’association 40 Millions d’automobilistes.

Afin de rouler plus propre, le véhicule électrique reste toutefois une excellente alternative. Mais son prix et son usage limité peuvent rapidement décourager, malgré les nombreuses aides mises en place par le gouvernement.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top