Menu Crédit consommation

L’indice de confiance des ménages reste stable

Soutien des français

La série d’attaques meurtrières qui a frappé Paris le 13 novembre n’a pas réussi à ébranler le moral des Français. À en croire les derniers chiffres de l’Insee, l’indice de confiance des ménages fait du surplace en décembre à 96 points, resté au même niveau depuis trois mois.

Indice de confiance : les Français gardent le moral

Bien qu’il demeure légèrement en deçà de sa moyenne de long terme, la confiance des ménages se maintient à son meilleur niveau depuis la crise de 2008. Une évolution assez encourageante pour la consommation en fin d’année.

Au niveau global, le moral des ménages reste un indicateur peu fiable. Malgré le pessimisme des Français ces dernières années, la consommation a nettement augmenté.

Axelle Lacan, économiste chez Coe-Rexecode.

Dans l’ensemble, le bilan est satisfaisant au mois de décembre. Dans les détails, l'optimisme des Français sur leur situation financière future s’est amélioré (hausse de 3 points). Le solde d’opinion sur l’opportunité de réaliser des achats importants reste également positif. Une variable qui est plus ou moins corrélée aux dépenses en biens d’équipement des ménages.

Seul point négatif : les Français se disent pessimistes sur l’évolution du marché du travail, avec une progression de 11 points sur un mois.

La consommation des ménages : suivi de très près

Les économistes s’attendent tout de même à une bonne performance de la consommation en fin d’année, après le recul enregistré en novembre. Ils reconnaissent d’ailleurs que l’hiver clément, qui a permis de faire baisser la note d’électricité, avait grandement contribué à la chute de 1,1 % des dépenses des ménages.

« La tendance est globalement à la hausse [hors énergie et vêtement] », analyse Alexandre Mirlicourtois, directeur de la conjoncture chez Xerfi. Il suffit de regarder la forte croissance des ventes de voitures neuves (+12,5 % en an) en décembre pour s’en convaincre.

Autre signe qui ne trompe pas, la distribution de crédit à la consommation qui continue de progresser en 2015 », rajoute l’économiste. « Seul le crédit renouvelable a reculé, synonyme d’une contrainte budgétaire moins serrée pour les petits achats. C’est également un signal fort sur la solidité de la tendance de la consommation.

Le gouvernement va suivre de très près l’évolution de la consommation des ménages dans les prochains mois. Dans sa dernière note de conjoncture, l’Insee tablait sur un recul passager de la consommation en fin d’année, conséquence des attentats, avant de retrouver son niveau normal.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top