Menu Crédit consommation

L’économie montre des signes encourageants

Dirigeant d’entreprise optimiste

Dans le sillage de la chute du prix du pétrole, les principales places boursières européennes se sont effondrées, laissant craindre une nouvelle crise financière. Pourtant, hors des murs de la bourse, tout n’est pas si noir, et certains indicateurs incitent même à l’optimisme.

Des signes encourageants dans l’économie réelle

Les marchés financiers sont actuellement sous tension. Entraînées par le tourbillon pétrolier, les principales bourses européennes ont plongé. Celle de Paris a par exemple perdu tous les gains accumulés sur l’ensemble de l’année en seulement quelques jours… avant toutefois de rebondir. Mais l’équilibre est fragile et le pire reste à venir.

Pourtant, derrière ce constat accablant, certains indicateurs qu’on trouve dans l’économie réelle (terme désignant l’activité économique qui produit des biens et services, par opposition à l’économie financière) restent dynamiques. De quoi espérer malgré tout une résistance de l’économie en 2016.

Baisse du niveau des défaillances d’entreprises

Véritable indicateur de la santé de l’économie, le niveau de défaillances d’entreprise (les entreprises victimes de faillites) a reculé d’environ 2 % en octobre, si l’on en croit la récente publication de la Banque de France. Ainsi, sur un an, 62 000 entreprises ont mis la clé sous le paillasson.

Et la baisse s’accélère. Elle est plus prononcée pour les ETI, Entreprises de Taille Intermédiaire (-25 %), et les PME (-8 %). Par secteur d’activité, la communication et le transport s'en sortent plutôt bien. En revanche, les acteurs de l’hébergement-restauration et des services aux ménages ont été plus nombreux à cesser leurs activités.

Hausse des prêts personnels

D’après toujours la Banque de France, les encours des prêts accordés aux ménages ont grimpé de 4 % en novembre 2015. Un niveau inédit depuis un peu plus de trois ans.

Alors, comment expliquer la bonne tenue de ces indicateurs ?

ImportantLe repli du niveau des défaillances signifie que les entreprises commencent à retrouver leur rythme de croisière.

Elles améliorent leurs chiffres, grâce notamment au CICE, le Crédit Impôt Compétitivité Emploi.

En ce qui concerne les particuliers, la hausse de l’encours montre un certain engouement des ménages pour l’emprunt. Le prêt à la consommation enregistre une forte progression, alors que les prêts immobiliers restent stables.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top