Menu Crédit consommation

Le Crédit Municipal de Paris taille dans ses marges

Nouvelle grille tarifaire

Le Crédit Municipal de Paris a décidé de baisser les taux de ses prêts sur gage. Ce type de crédit personnel reste une solution facile pour emprunter de l’argent, surtout pour les particuliers en difficulté financière.

Une baisse des taux

Les banques et autres organismes de prêt devraient sans doute prendre exemple sur le Crédit Municipal de Paris (CMP) qui vient de revoir à la baisse les taux appliqués sur ses prêts sur gage.

Cette décision marque la volonté de l’institution financière de faire profiter à ses emprunteurs les taux d’intérêt attractifs du moment. En effet, ceux-ci continuent à perdre du terrain, et le CMP reste le seul établissement à vouloir répercuter ses baisses sur ses clients.

Dans la pratique, l’établissement prêteur a établi un nouveau barème simplifié. Alors que quatre tranches figuraient sur sa grille tarifaire auparavant (et donc quatre taux), il n’en reste plus actuellement que trois.

À compter du début janvier 2015, seul le taux appliqué aux prêts de la première tranche (inférieur à 300 euros) a été maintenu à 4 %. Par contre, pour les prêts d’un montant compris entre 301 et 1 000 euros, et qui pèsent environ 41 % des prêts et 23 % de l’encours, la baisse est significative (-2,1 %). Les taux sont ainsi passés de 9,30 à 7,2 %. En ce qui concerne la dernière tranche (crédits d’un montant supérieur ou égal à 1 001 euros), ils ont perdu 25 points de base à 9,2 % en 2015, contre 9,45 % l’année dernière.

Une solution de financement pour les personnes exclues du système bancaire

Cette solution reste une alternative intéressante au prêt personnel classique et convient en particulier aux personnes exclues du système bancaire ou aux emprunteurs, dont les garanties sont jugées insuffisantes pour avoir accès à un crédit traditionnel. Ce qui explique d’ailleurs son énorme succès depuis la crise.

Le principe est simple : le particulier dépose auprès du prêteur sur gages un objet (vin, bijoux, bandes dessinées de collections, etc.). En contrepartie, l’institution financière s’engage à lui verser un crédit représentant entre 50 % et 60 % de la valeur de l’objet, valeur qui sera estimée par des commissaires-priseurs indépendants.

  • Le prêt s’étale généralement sur un an et est renouvelable à l’infini si l’emprunteur rembourse ses intérêts tous les ans.

L’emprunteur peut également rembourser son crédit par anticipation et sans frais de pénalités s’il veut récupérer son objet.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top