Menu Crédit consommation

Le marché automobile américain se porte au mieux en décembre 2014

Bon bilan du marché automobile américain en décembre 2014

En fin d'année, les ventes de voitures neuves ont été dopées par les actions commerciales du Black Friday, la baisse des prix du carburant et le retour de la confiance des consommateurs. Au total, les constructeurs américains ont écoulé plus de 1,5 million d’unités, qui anticipent toutefois un ralentissement de la croissance pour l’année 2015.

La demande reste soutenue

La filière automobile américaine ne s’est jamais aussi bien portée depuis la crise des subprimes en 2008. La raison de cette performance encourageante : le retour à la consommation, la chute des prix à la pompe, des crédits auto plus accessible et moins cher, mais surtout une politique marketing agressive.

Important catalyseur d’emplois et jouant un rôle capital dans la relance économique américaine, le redressement de l’industrie automobile est suivi de très près par les économistes. Selon le Bureau of Labor Statistics du Ministère du Travail, les constructeurs et fabricants de pièces mécaniques emploient quelque 873 000 salariés. Un chiffre qui s’est élevé à moins de 700 000 pendant la crise de 2009, une période de récession qui a vu la faillite de deux géants américains : General Motors et Chrysler.

Parallèlement, le secteur du commerce de gros et de détail emploie aujourd’hui environ 2,2 millions d’individus, contre 2 millions il y a cinq ans. Au total, la filière automobile pèse environ 3,5 % du PIB.

Les ventes ont explosé en 2014

En termes de volume, en novembre, il s’est écoulé approximativement 1,3 million d’unités. Les ventes ont ensuite bondi de 11 % en décembre avec plus de 1,5 million de véhicules commercialisés. Sur l’ensemble de l’année, les transactions de voitures neuves se chiffrent à un peu plus de 16,5 millions d’unités, soit le plus haut niveau depuis 2006.

Les ventes de General Motors ont progressé de 19 % à 274 483 unités. Le premier constructeur américain signe ainsi sa plus belle performance au mois de décembre, depuis sept ans.

« Les ventes auto aux États-Unis évoluent à des rythmes très différents et, nous semblent difficiles à tenir », explique Adam Jonas, analyste chez Morgan Stanley.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top