Menu Crédit consommation

Une baisse significative des taux de l'usure pour le premier trimestre 2015

Taux de l’usure revises à la baisse, sauf pour les prêts à la consommation

Pratiquement tous les taux de l’usure pour le premier trimestre de cette nouvelle année ont fait l’objet d’une réduction effective. Unique exception : ceux applicables aux crédits à la consommation de moins de 3000 euros seront maintenus aux environs de 20 %.

Baisse notable des nouveaux seuils de l’usure

Les taux de l’usure fixent les taux ou seuils maximums applicables aux différents types de crédits. Pour ce premier trimestre 2015, ils ont été calculés par la Banque de France sur la base de la moyenne des taux effectifs pratiqués par quelques établissements de crédit triés sur le volet au cours du dernier trimestre 2014.

La baisse quasi générale des taux de l’usure n’est pas une surprise étant donné les conditions actuelles du marché. Les taux appliqués aux prêts immobiliers aux particuliers sont passés à moins de 5 % :

  • ceux des prêts-relais ont baissé de 0,27 point par rapport au dernier trimestre 2014, pour se fixer à 4,92 % ;
  • celui du crédit à taux variable a baissé de 0,38 point pour se fixer à 4,15 % et le maximum légal du crédit à taux fixe est de 4,57 %, soit une baisse de -0,28 point. Avec -0,47% sur une année, les prêts à taux fixe ont enregistré la plus grosse réduction.

Les seuils de l’usure des crédits à la consommation

En ce qui concerne les crédits à la consommation – notamment les prêts personnels et les crédits renouvelables – le nouveau seuil fixé pour les emprunts d’une valeur comprise entre 3000 et 6000 euros est de 14,37 % (soit une baisse de -0,22 point en un trimestre).

Il est en revanche de 9,21 % (-0,26 point en un trimestre) pour les prêts dont le montant s’élève à plus de 6000 euros. Comparé aux seuils appliqués à la même période en 2014, toutes catégories confondues, le taux de l’usure des prêts supérieur à 6000 euros enregistre la baisse la plus notable avec -1,14 point.

Le taux appliqué aux prêts inférieurs (ou égaux) à 3000 euros demeure stable, mais reste toutefois supérieur à 20 % : 20,25 % pour le premier trimestre 2015 contre 20,28 % au dernier trimestre 2014, et 20,23 % au premier trimestre 2014.

Un seuil qui ne favorise pas le marché des crédits renouvelables et des découverts sur comptes courants, surtout avec la tendance à la baisse qui prévaut actuellement.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top