Menu Crédit consommation

2014 n’a pas été l’année du rebond du prêt à la consommation

Les banques ont accordé 2% moins de prêt à la consommation

L’Association française des sociétés financières (ASF) a rendu public les chiffres du prêt à la consommation. Résultat : les opérations de crédit à la consommation ont faiblement progressé en 2014, avec 2,79 milliards d’euros de prêts accordés. Sur les onze premiers mois de l'année, l'activité grignote à peine 0,9 %, tiré vers le bas par la mauvaise performance du crédit renouvelable et du crédit affecté.

Une stagnation des demandes

Les Français restent frileux face au prêt à la consommation.

Selon l’ASF, le crédit revouvelable enregistre un repli de 6,6 % en novembre 2014, et recule de 1,9 % sur l'année en cours, conséquence des réformes successives introduites par la loi Lagarde de 2010 et par la loi Hamon de 2014.

Les crédits affectés à l'acquisition d'un bien spécifique sont aussi à la traine (-2,5 % en 2014, à 8,56 milliards d'euros).

Un bilan pas si mitigé

Dans son communiqué, l'ASF a souligné que le niveau d’activité demeure « très faible ». Cependant la tendance annuelle reste positive, puisque le marché a tout de même profité des bons résultats des crédits dédiés à l’achat de véhicules neufs (+5,6%) et de biens d’équipement de la maison (+0,7%).

Le financement par LOA (location avec option d'achat) est aussi « au mieux de sa forme », avec une progression de +24,7% en novembre et de +16,2% sur l'ensemble de l'année.

L’ASF a également relevé quelques périodes marquantes. En juin, l’association a constaté une remontée de 4,2% des activités par rapport à la même période l’année précédente. Le printemps a aussi été favorable pour les prêts à la consommation, avec une production en hausse.

D’ailleurs, à l’époque, l’ASF estimait que l'année 2014 allait marquer la fin d'un cycle négatif, après un exercice 2013 catastrophique, mais l’espoir s’est vite dissipé dès l’automne.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top