Menu Assurance de prêt

Pourquoi changer d’assurance emprunteur ?

conseils d'assurance

Depuis le 1er janvier 2018, avec la validation du droit à la résiliation annuelle de l’assurance emprunteur par le Conseil constitutionnel, tous les détenteurs d’un crédit immobilier peuvent changer de couverture à chaque date anniversaire du contrat. Faire jouer la concurrence permet d’économiser plusieurs milliers, voire dizaines de milliers d’euros, sur le coût total du prêt.

Les réformes en faveur du changement d’assurance

Important Dans un contexte de taux de prêt bas, l’assurance peut représenter jusqu’à 30 à 40 % du coût total du financement.

Les emprunteurs ont donc intérêt à faire jouer la concurrence pour trouver une offre plus compétitive.

S’ils sont dans la première année suivant la signature du contrat de crédit, la loi Hamon de 2014 leur donne la possibilité de résilier et remplacer leur assurance à tout moment, en respectant un préavis de 15 jours. Au-delà des douze premiers mois, le récent amendement Bourquin de la loi Sapin II permet de faire jouer la concurrence à chaque date anniversaire du contrat d’assurance.

Important Dans les deux cas, la loi impose à l’emprunteur de présenter un contrat comportant des garanties au moins équivalentes à celles du contrat initial.

Les avantages du changement d’assurance

Important Opter pour une assurance individuelle se justifie en premier lieu par l’avantage financier.

Les profils jeunes et en bonne santé seront les plus avantagés. Les seniors et les personnes souffrant d’une maladie grave auraient en revanche intérêt à rester sur le contrat de groupe de la banque avec ses garanties et tarifs mutualisés entre tous les clients.

Mais c’est aussi l’occasion de revoir les garanties emprunteur mieux adaptées au profil du souscripteur : il n’exerce plus de métier à risque, il a cessé la pratique d’un sport extrême, il souhaite revoir la répartition de la couverture avec son co-emprunteur…

Important Les anciens malades d’un cancer ou d’une hépatite C peuvent, au terme d’une période de 10 ans sans rechute, ils peuvent invoquer le droit à l’oubli et bénéficier ainsi d’une couverture sans prime ni exclusion de garantie.

Les étapes du changement d’assurance

Commencez par comparer les offres disponibles sur le marché pour trouver une proposition plus intéressante.

Le nouveau contrat doit être signé avant l’envoi de la demande de résiliation à la banque par lettre recommandée avec accusé de réception. Sur la base de l’attestation d’assurance et des conditions générales du nouveau contrat, la banque examine la requête et dispose de 10 jours ouvrés pour signifier son accord ou motiver par écrit un éventuel refus.

Considérant ce délai, et le préavis de deux mois requis, il est vivement recommandé d’entamer les démarches trois ou quatre mois avant l’échéance du contrat en cours. Une solution pour s’éviter tous ces tracas administratifs consiste pour l’emprunteur à opter pour une formule individuelle proposée par l’établissement prêteur lui-même, si les conditions lui conviennent.

En effet, pour éviter de perdre des clients au profit des assureurs alternatifs, les banques leur proposent des réductions sur les primes, développent leurs propres offres d’assurance individuelle, et travaillent à l’amélioration de leurs services.

À l’emprunteur de rester à l’affût des mises à jour des offres, dans le contexte de concurrence accrue, la guerre des prix est en sa faveur.

Archives

Assurance de prêt
Etude gratuite et sans engagement

Notre comparateur sélectionne l'assurance crédit immobilier la plus adaptée à votre profil et au meilleur tarif

Comparez les devis d'assurance de prêt gratuitement
Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top