Menu Assurance de prêt

Corinne Dromer, nouvelle présidente du CCSF

Site CCSF

À compter du 15 janvier prochain, Corinne Dromer prendra la tête du comité consultatif du secteur financier (CCSF), succédant à Emmanuel Constans, parti à la retraite.

Une spécialiste du secteur financier à la tête du CCSF

Corinne Dromer a une carrière riche dans le domaine financier. Après un diplôme à l’institut d’études politiques d’Aix-en-Provence, elle occupe à partir de 1982 différents postes au cabinet du ministre délégué chargé du Budget, puis dans l’univers bancaire et d’autres cabinets ministériels.

De 1997 à 2004, elle est secrétaire du Conseil du Conseil des marchés financiers (CMF) avant de devenir responsable de la communication de l’Agence France-Trésor jusqu’en 2007, année de son entrée à la Banque de France.

D’abord adjointe au directeur de la Communication, elle prend successivement les fonctions de directrice déléguée puis directrice de la Communication au sein de l’institution. Par ailleurs, depuis 2015, elle fait partie de l’Institut français des administrateurs (IFA).

Un rôle majeur dans l’accomplissement de la mission du CCSF

La nomination de Corinne Dromer a également été l’occasion pour Michel Sapin, ministre de l’Économie et des Finances, de rendre hommage à Emmanuel Constans, qui en a assuré la présidence du CCSF depuis sa création en 2004.

Ce dernier a en effet permis au comité de devenir une instance incontournable en améliorant les relations entre les établissements financiers et leurs clients.

Dans un communiqué, le ministre a rappelé les multiples domaines dans lesquels l’action du CCSF a permis des progrès notables : mobilité bancaire, transparence des frais bancaires, cadre réglementaire du prêt à la consommation, politique nationale des moyens de paiement et assurance de crédit.

Emmanuel Constans quitte donc le CCSF dans quelques jours, mais pas le collège l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR), dont il continuera à être membre. En outre, il conserve son poste de président de la commission de médiation de la Convention AERAS.

Pour rappel, ce dispositif, dont le nom est l’acronyme de « S’assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé », vise à faciliter l’accès à l’assurance emprunteur, et donc au crédit, des personnes souffrant de certaines maladies graves ou chroniques.

Archives

Assurance de prêt
Etude gratuite et sans engagement

Notre comparateur sélectionne l'assurance crédit immobilier la plus adaptée à votre profil et au meilleur tarif

Comparez les devis d'assurance de prêt gratuitement
Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top