Menu Assurance de prêt

Les plaintes pour PPI déjà rejetées peuvent encore être indemnisées

Carte d’un magasin

Si vous avez utilisé une carte de magasin dans les années 90 ou 2000, vous pourriez être une victime des assurances de crédit vendues abusivement et ainsi prétendre à une indemnisation de 1000 £.

Certaines anciennes cartes de magasin impliquent des PPI mal vendues

Même après le rejet de milliers de plaintes pour des PPI (assurance prêt) sur d’anciennes cartes de magasins, les acheteurs concernés peuvent encore obtenir réparation grâce à une technique déjà utilisée pour contraindre les banques à dédommager des clients dans une situation similaire.

Pour rappel, ces cartes étaient proposées comme une ligne de crédit pour les clients qui ne souhaitaient ou ne pouvaient pas régler l’achat en une seule fois. Toute défaillance de paiement de la mensualité prévue générait un intérêt fixé entre 18 % et 30 % très profitable au commerçant.

Dans un objectif de protection des consommateurs contre l’endettement, la loi a introduit différentes mesures en 2011 : interdiction des commissions et des rabais rattachés aux cartes, instauration d’un délai de réflexion de sept jours après la vente, etc.

Possibilité d’indemnisation pour les plaintes PPI déjà rejetées

Si vous avez pris une carte de magasin avant décembre 2001, et pensez être éligible à une compensation pour les assurances de crédit (PPI), vous pouvez vous plaindre auprès de la société qui a vendu le produit, ou plus exactement au fournisseur du crédit lié à la carte.

Si le prêteur rejette alors votre plainte, vous pouvez faire appel de sa décision au Financial Ombudsman Service. S’il statue en votre faveur, il peut forcer le fournisseur à vous indemniser, comme il a soutenu entre 60 % et 90 % des demandes qui lui ont été adressées depuis 2011.

Le problème d’une telle démarche est que le médiateur n’a pas le pouvoir d’examiner la grosse quantité de plaintes liées au PPI rejetées par Santander UK, le plus grand prêteur du marché, pour des cartes de magasin vendues avant le 1er décembre 2001.

Le dernier recours est l’assureur de l’époque, censé vérifier que vous présentiez un bon profil d’emprunteur. Genworth Financial Insurance couvrait en effet toutes les cartes vendues avant 2001 par GE Money, lequel a été racheté par Santander UK.

Dans tous les cas, évitez de recourir à une société de gestion des réclamations, actuellement dans le collimateur des autorités pour les commissions excessives qu’elles prélèvent sur les éventuels dédommagements obtenus par le plaignant.

Archives

Assurance de prêt
Etude gratuite et sans engagement

Notre comparateur sélectionne l'assurance crédit immobilier la plus adaptée à votre profil et au meilleur tarif

Comparez les devis d'assurance de prêt gratuitement
Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top