Les écueils qui pourraient freiner le marché immobilier en 2014

PhotoActu20110902L'heure est au bilan pour les professionnels de l'immobilier après avoir traversé une année jugée atone par la majorité d'entre eux. Il est aussi temps de voir le futur et le réseau d'agences immobilières Capifrance, par le biais de son président Jacques Daboudet a livré récemment sa vision du marché immobilier pour 2014.

Les acheteurs et les banques, acteurs clés du marché immobilier français

Dans un communiqué publié récemment, Jacques Daboudet rappelle que le marché immobilier est soumis à de nombreuses contraintes économiques et sociales.

De nombreux doutes pèsent sur le moral des ménages comme :

  • l'évolution constante du chômage ;
  • le recul de leur pouvoir d'achat ;
  • le mouvement haussier des taux des crédits immobiliers ;
  • la fiscalité immobilière jugée trop défavorable ;
  • ou encore les nouvelles charges qui pèsent sur les propriétaires.

La loi ALUR vient compliquer les choses en apportant encore plus d'incertitudes chez lez Français.

La relance du secteur reste intrinsèquement liée au retour des acquéreurs sur le marché. Une étude menée par l'Ifop en 2013 montre en effet que 56 % des ménages préfèrent jouer la carte de l'attentisme tandis que d'autres préfèrent attendre une baisse des prix avant de s'engager.

Les banques jouent également un rôle majeur sur le marché « à travers leur politique des taux et leur politique de risque ». Les taux devraient rester bas cette année, néanmoins les prêteurs restent très exigeants dans le tri des dossiers et ils rejettent environ 15 à 20 % des demandes qu'ils reçoivent.

Une politique gouvernementale peu propice à la relance de l'immobilier

La politique du gouvernement influence également le marché immobilier. Jacques Daboudet évoque les points paradoxaux du PTZ+ qui est recentré sur l'achat du neuf, ce qui écarte d'emblée les primo-accédants aux ressources modestes. La fluctuation des mesures fiscales qui visent à promouvoir les investissements locatifs devrait aussi avoir des impacts négatifs sur la construction.

Les futures élections municipales devraient aussi devraient conduire à un remaniement ministériel et aboutir à de nouvelles mesures fiscales touchant l'immobilier.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top