Les professionnels du bâtiment veulent croire aux promesses de l'Etat pour 2014

professionnels bâtimentLes professionnels du bâtiment veulent bien croire que cette année 2014 sera meilleure que 2013 si le gouvernement met bien en place les mesures qu'il a promises pour redynamiser leur activité. Patrick Liébus, président de la CAPEB espère ainsi l'instauration urgente entre autres du choc de simplification par François Hollande et de la baisse des normes qui pèsent sur les entreprises.

Une année 2014 meilleure que 2013 à condition que le gouvernement tienne ses promesses

Après avoir vécu une année éprouvante, la CAPEB (Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment) redoute que 2014 soit aussi décevante si l'Etat ne met pas en œuvre rapidement les réformes qu'il a annoncées. Le président de la confédération espère ainsi que le gouvernement concrétise le choc de simplification que François Hollande a présenté il y a quelques jours.

  • Les professionnels du bâtiment s'attendent aussi à ce que les délais d'octroi des permis de construire soient réduits et à ce que les recours abusifs soient limités.
  • La réduction des normes qui pèsent sur le coût de construction des bâtiments est également une promesse gouvernementale de même que la réforme du statut de l'auto-entrepreneur.

Autant de défis que le gouvernement doit lever rapidement pour que les entreprises du bâtiment voient cette nouvelle année sous un angle meilleur.

Une année 2013 décevante

2013 a été une année marquée par une activité en berne dans le bâtiment. La Capeb a en effet annoncé :

  • 3 % de baisse d'activité en volume,
  • 5 % de hausse du nombre d'entreprises en cessation d'activité
  • et la perte de 15 000 emplois sur un an entre le troisième trimestre 2012 et le troisième trimestre 2013.

Pour cette nouvelle année, la confédération s'attend encore à ce que le secteur se replie de 1,5 % et à ce que 8 000 pertes d'emploi dont 4 000 dans les TPE. Le domaine de la rénovation thermique des logements a été néanmoins la seule activité en croissance en 2013 et il devrait rester très dynamique cette année.

Pour conclure, les professionnels demandent un pacte de responsabilité qui fonctionne dans les deux sens en impliquant aussi le gouvernement s'il veut éviter une rechute du marché. Ils espèrent également qu'il ne prenne pas des mesures périlleuses pour leurs métiers.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top