Moins de 300 000 nouveaux logements ont vu le jour en 2013

Les nouvelles constructions immobilières en 2013 sont inférieures au prévisionD’après les chiffres du commissariat général au Développement Durable, 337 872 mises en chantier de logements ont été enregistrées en 2013 dont seulement 299 017 nouveaux projets immobiliers. Moins de 300 000 nouveaux logements sont ainsi sortis de terre alors que le gouvernement avait fixé un objectif de 500 000 nouveaux logements par an.

Le nombre de nouveaux logements n’atteint pas les 300 000 en 2013

En définitive, moins de 300 000 nouveaux logements ont vu le jour en 2013. En tout, le nombre de mises en chantier de maisons individuelles a dégringolé de 10% à 11 393 tandis que celui de logements individuels groupés a reculé de 5,8% à 44 401. Enfin, sur le secteur de logements collectifs, le nombre de construction s’est replié de 3,1% à 159 090.

Enfin, sur le front des permis de construire, 433 282 demandes ont été validées au 30 novembre 2013, ce qui dénote un recul de 15,7%. En tout, 377 159 permis ont été octroyés pour la construction de nouveaux bâtiments.

Pourquoi le logement n’attire-t-il plus les Français ?

Les spécialistes expliquent le recul du nombre de chantiers immobiliers par le désintérêt des ménages et des investisseurs institutionnels dans le logement. En effet, ces derniers ne veulent plus engager des fonds dans les investissements locatifs en raison de la lourde fiscalité qui réduit leur rendement. D’autre part, les termes de la loi ALUR vont en général à l’encontre des intérêts des bailleurs. Enfin, la conjoncture économique qui prévaut ne les incite pas non plus à s’engager sur le marché du logement.

Les observateurs remarquent même que certains investisseurs préfèrent mieux placer leurs fonds dans l’immobilier d’entreprise ou investir dans d’autres pays où ils sont sûrs de réaliser des plus-values et d’enregistrer des bénéfices notables.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top