Le nombre de permis de construire est en chute

Construction dans l'immobilier neufLe recul du marché des logements neufs se poursuit. C’est le constat du ministère du Logement à travers les statistiques qu’il a publiées fin novembre concernant le nombre de permis de construire délivrés hors travaux sur logements existants. Sur les douze mois précédents cumulés, en comparaison avec la même période en 2011-2012, les chiffres ont baissé de 15 %.

Le recul des nouvelles constructions est notable

Ainsi, seuls 377.000 bâtiments ont été autorisés à sortir de terre et la baisse s’est même accentuée, atteignant 17 % depuis le mois de septembre 2013 par rapport aux mêmes mois de 2012.

Différentes raisons peuvent expliquer le phénomène. D’une part, à l’approche des élections municipales, les maires ont tendance à ralentir les constructions, souvent peu populaires.

En outre, ces dernières années, le nombre de permis de construire dépassait largement celui des mises en chantier effectives. Par ailleurs, ce même indicateur a chuté, descendant sous la barre des 300.000 logements neufs à 1.000 unités près, ce qui correspond à une réduction de 6 % sur l’année.

Sur douze mois cumulés, selon les constructeurs de maisons individuelles, le recul était de - 10 % fin novembre, et sur ce seul mois, il atteignait - 18 %.

La TVA sur les nouvelles constructions se maintient

Dans l’ensemble, les appartements s’en tirent mieux que les maisons. La baisse n’est que de - 3 % sur douze mois cumulés, et en novembre, on note même une certaine stabilité. Toutefois, en 2012, l’investissement locatif en Scellier avait déjà ramené ce niveau à la baisse, et le régime Duflot n’a pas réussi à inverser la tendance.

Le bilan n’est pas totalement négatif pour autant, même si la reprise des ventes risque de prendre encore du temps, sans compter que les dispositions de la loi de Finances 2014 ne sont pas pour rassurer.

Les professionnels ont en effet réussi à obtenir un sursis en ce qui concerne l’augmentation de la TVA, qui était de 7 % en 2013. Les constructions à venir dans un rayon de 300 à 500 mètres autour des zones de rénovation urbaine continueront donc à être taxées à ce taux.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top