Immobilier : le marché français, l’un des plus surévalués au monde

100789562Un article de The Economist affirme que les prix immobiliers français se trouvent parmi les plus surcotés de la planète.

Une surcote des prix de 50 % sur la base des loyers

D’après une vaste étude internationale réalisée par The Economist, l’immobilier français se retrouverait parmi les plus surévalués au monde. Cette enquête a été réalisée afin de comparer les prix sur la base des loyers et sur la base des ressources des foyers.

Pour le premier cas de figure, les trois premiers pays dont les prix immobiliers sont les plus élevés sont le Canada pour une surcote de 78 %, suivi par Hong Kong (+69 %) et Singapour (+57 %). La France arrive en quatrième position avec une surévaluation de 50 % ce qui fait d’elle le premier pays européen où les prix immobiliers affichés sont les plus chers. En Allemagne, les prix sont au contraire sous-évalués de 17 %.

La surévaluation est de 35 % sur la base des revenus des Français

Lorsque l’on se réfère au revenu des particuliers, les prix français seraient les plus survalorisés à 35 %. Suivent ensuite le Canada (+34 %), les Pays-Bas (+33 %) et l’Australie.

Le pays où l’immobilier est le plus abordable pour ses citoyens est le Japon, avec une sous-évaluation de -36 %. Cette surévaluation des prix grippe actuellement le marché immobilier français même si les crédits à l’habitat ont atteint les seuils les plus bas depuis près de 70 ans.

D’après les spécialistes et les professionnels de l’immobilier, les propriétaires devraient revoir le montant des plus-values qu’ils veulent encaisser et proposer le juste prix pour les logements qu’ils mettent sur le marché. Des baisses ont déjà été enregistrées en province, mais les prix parisiens sont ceux qui résistent le plus et ne flanchent toujours pas.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top