Immobilier : des propriétaires sont prêts à baisser les prix

200368971-001L’année dernière, de nombreux propriétaires ont accepté de revoir à la baisse le prix de vente de leur bien par rapport à leur première proposition afin de s’en débarrasser au plus vite.

Vendre son bien en baissant son prix

Au cours de l’année dernière, les propriétaires qui voulaient vendre leurs logements devaient s’armer de beaucoup de persévérance et de patience. En effet, il leur fallait en moyenne compter 87 jours entre le moment où ils avaient décidé de vendre leur logement et la date où celui-ci trouvait un preneur.

Les acheteurs ne se lançaient plus à la légère dans un investissement et prenaient le temps de réfléchir, car le prix représentait un effort financier important. De plus, ils n’hésitaient pas à négocier les prix proposés, et les propriétaires qui acceptaient de baisser leur prix arrivaient à vendre plus vite leur propriété.

En 2012, la marge de négociation tournait autour de 5,46 % alors qu’elle était de 5,08 % en 2011. À Marseille, elle était en 2012 de 6,54 % contre 5,36 % en 2011. C’est à Paris qu’elle est la plus faible, ressortant à 3,29 % contre 2,81 % l’année d’avant.

La baisse des prix immobiliers au rendez-vous en 2013

Pour cette année 2013, les professionnels de l’immobilier estiment que les prix devraient baisser. En effet, le nombre de transactions a lourdement chuté en 2012 par rapport à 2011, et les propriétaires devront nécessairement revoir leurs prétentions à la baisse. La Fnaim (Fédération nationale de l’immobilier) croit ainsi que les prix devraient baisser jusqu’à 2 %.

Les primo-accédants ont été les premiers à être pénalisés par la forte hausse des prix immobiliers et ils devraient revenir plus nombreux sur le marché en 2013 si la baisse se confirme. Par ailleurs, le contexte actuel est très favorable pour les acquéreurs car les banques proposent actuellement les taux de crédit historiquement bas.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top