Crédit à la consommation : légère baisse du volume en 2011

PhotoActu20120126En matière de crédit à la consommation, l'année 2011 affiche un bilan moins bon que celui de 2010. La production de l'an dernier est en effet de 38,5 milliards d'euros, en baisse de -0,5 %, selon les chiffres publiés par l'Association française des sociétés financières (ASF), contre une progression de 2 % en 2010.

Pourquoi ce recul ? Pour l'ASF, il est dû à la chute des crédits renouvelables : -6,1 % en 2011 par rapport à 2010. Les prêts personnels, eux, se maintiennent à +8,3 % sur l'année, mais c'est tout de même beaucoup moins que les 18,2 % de progression constatés en 2010.

Qu'en est-il du taux de détention des crédits à la consommation ?

Il est stable, selon l'Observatoire des Crédits aux Ménages publié par la Fédération bancaire française (FBF). Après un net recul depuis deux ans, le taux de ménages ayant un crédit à la consommation s'établit ainsi à 30,2 % fin 2011, contre 30,1 % en 2010. Des crédits, destinés à financer "des projets durables comme acheter un bien d'équipement, un véhicule", ou à "améliorer [le] cadre de vie", détaille la FBF, qui ajoute que "le financement de dépenses de loisirs ou de consommation courante devient très minoritaire."

Qu'entrevoit l'Observatoire des Crédits aux Ménages pour les prochains mois ?

Entre ce début d'année et la mi-2012, 3,6 % de l'ensemble des ménages envisagent de souscrire un crédit à la consommation. Ce repli de la demande, qui se poursuit pour la 4ème année consécutive, est "sans précédent depuis le début des années 2000."

Bref, depuis le déclenchement de la crise de la dette souveraine durant l'été 2011, "les ménages restent inquiets face aux perspectives économiques des prochains mois", conclut l'Observatoire.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top