Logement : les nouvelles mesures de Nicolas Sarkozy

PhotoActu20120130Lors de son interview télévisée, le chef de l'État a annoncé des mesures destinées à accroître la construction de logements.

Parmi elles, une augmentation de 30 % du C.O.S., ou coefficient d'occupation des sols. En clair, cela veut dire que tout terrain, toute maison ou tout immeuble verra sa possibilité de construction augmenter de 30 %.

Les promoteurs immobiliers et les opérateurs de HLM pourront bâtir près d'un tiers de maisons ou d'appartements supplémentaires sur un même terrain. Quant aux particuliers propriétaires d'un logement, ils pourront l'agrandir de 30 %, même s'ils avaient atteint les limites du C.O.S.

"Cela va donner un travail formidable à toute l'industrie du bâtiment, a estimé Nicolas Sarkozy, et cela va augmenter considérablement le nombre de logements, donc cela fera pression sur les prix. Et enfin les prix de l'immobilier à l'achat, à la vente, et les prix à la location vont pouvoir baisser".

Cette mesure, instituée pour une durée de trois ans, fait partie d'un projet de loi qui sera soumis au Parlement au mois de février.

"Sur le principe, tenter de résoudre le problème du logement en s'attaquant à la pénurie d'offres avec l'objectif d'atténuer ainsi les tensions sur les prix apparaît comme une bonne solution. En pratique, reste à savoir comment sera appliquée cette proposition notamment dans les zones les plus tendues où le manque de foncier est le plus important et la hausse des prix la plus forte. Car dans certaines régions la demande faiblit déjà et sous l'effet de la suppression du PTZ+ dans l'ancien et de la remontée des taux de crédit immobilier, on anticipe une baisse des prix cette année", analyse Sandrine Allonier, responsable des études économiques de meilleurtaux.com.

Autre annonce du président de la République pour relancer le marché du logement : "libérer du foncier". L'État s'engage à céder des terrains qui lui appartiennent d'ici 2015.

Selon le Secrétaire d'État chargé du logement, Benoist Apparu, l'État va ainsi "taper du poing sur la table" pour que les organismes publics (ministère de la Défense, SNCF, Réseau Ferré de France, etc.) mettent à disposition rapidement 394 terrains représentant 880 hectares en Ile-de-France, ce qui pourrait permettre la mise en chantier de 250 000 logements neufs supplémentaires d'ici 2016.

Une même mesure serait également mise en œuvre dans les grandes métropoles de province.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top