Partager : 

Crédit immobilier : 83 % des banques baissent leurs taux en mars !

PhotoActu20120306Le mouvement de baisse enclenché en février se généralise en mars, confirmant ainsi le fait que la perte du triple A est restée sans effet sur l'évolution des taux.

Parmi les nouvelles grilles reçues ce mois-ci, 83 % affichent des baisses – de 0,12 point en moyenne – quand 17 % présentent des taux stables par rapport au mois précédent. Pour la 1ère fois depuis la mi-2010, aucune banque n'a relevé ses taux. Ainsi, le taux moyen sur 20 ans ressort à 4,20 % contre 4,28 % en février. Reste que, dans certains établissements, le recul des taux ne concerne que les crédits sur 15 à 20 ans, ceux-ci cherchant toujours à privilégier les durées les plus courtes.

"Les banques ont actuellement la volonté de proposer des taux compétitifs en ce mois de mars, traditionnellement riche en transactions immobilières. Elles ont la possibilité de le faire grâce à la baisse de l'OAT 10 ans – inférieur à 3 % depuis plus d'un mois – et aux bonnes conditions de refinancement dont elles bénéficient, notamment auprès de la Banque centrale européenne. En outre, l'Euribor 3 mois est actuellement à son plus bas niveau depuis plus d'un an, à 0,95 %, témoignant d'une détente sur le marché interbancaire", explique Sandrine Allonier, responsable des études économiques de meilleurtaux.com.

Évolution des taux moyens* au 1er trimestre 2012 :

OAT 10 ans

Taux moyen

15 ans

Taux moyen

20 ans

Taux moyen

25 ans

Taux moyen

30 ans

Janvier 3,18 % 4,05 % 4,31 % 4,48 % 4,90 %
Février 2,98 % 4,02 % 4,28 % 4,46 % 4,90 %
Mars 2,76 % 3,95 % 4,20 % 4,43 % 4,86 %

* Hors assurance

Source : meilleurtaux.com

Actualités

Ventes abusives de produits d’assurance-crédit par les banques britanniques : la liste s’allonge

Après les quatre principales banques du pays, la National Australia Bank, à travers sa filiale Clydesdale and Yorkshire, se retrouve dans le collimateur de l’autorité financière britannique (FSA). En cause : des affaires de ventes forcées d’assurance emprunteur ou de PPI (payment protection insurrance) avaient ébranlé la banque.

Comment économiser sur le coût de son crédit immobilier ?

En France, le crédit est considéré comme un produit d’appel, c’est-à-dire que les banques pratiquent des taux très accessibles, quitte à ne réaliser aucune marge sur les intérêts, pour se rattraper sur les frais bancaires. Et ces derniers vont venir grever la facture et alourdir considérablement le coût total du crédit. Voici quelques pistes pour réduire la note.

Le marché stagne malgré des prêts immobiliers à taux exceptionnellement bas

Pour tous les candidats à la propriété immobilière, le moment est idéal pour un investissement, car les taux d’intérêts de prêt immobilier n’ont jamais été aussi faibles. En juillet, ils sont même descendus à leur plus bas niveau historique depuis les années 40, atteignant 2,70 %. Pourtant, les transactions peinent à décoller. Le point.

Profitez de la baisse de taux pour regrouper vos crédits

Les taux d’intérêt des crédits immobiliers ont considérablement dégringolé depuis le début de l’année jusqu’à frôler un plancher historique. D’ailleurs, les derniers baromètres publiés par l’Observatoire Crédit/Logement CSA confirment cette tendance à la baisse.

De leur côté, les courtiers sont unanimes : c’est le moment opportun pour racheter son crédit. Comment ça marche ? Que peut-on y gagner ? Tout de suite les réponses.

Liens sponsorisés